Accueil Lifestyle

DÉBUTER LA COURSE À PIED

3 avril 2017
débuter le sport article blog

Qui pensait qu’un jour j’écrirais un article sur le running ? Et pourtant si !  Il m’aura fallu du temps avant d’enfiler mes baskets, ma tenue de sport et me lancer à la course à pied. Mais voilà déjà quelques semaines que je vais courir et que j’aime ça. Oui, oui vous avez bien lu, j’aime ça ! Voici donc un article sur la course à pied, mon ressenti, mes évolutions et mes petits conseils.

Mon niveau avant la course

J’ai commencé la course à pied parce que je ressentais le besoin d’avoir une activité physique. Pouvoir me vider de mon énergie, repousser mes limites et acquérir de l’endurance. Mais aucune envie d’aller dans une salle de sport m’enfermer avec des machines. Le running s’est donc imposé comme une évidence.

Il faut savoir que petite j’étais très sportive. J’ai fais beaucoup de danse, du tennis, de l’aérobic et de l’équitation. J’ai cumulé plusieurs de ces sports en même temps jusqu’à la fin du collège. A mon arrivé au lycée, après mon déménagement à Bordeaux je n’avais plus les mêmes envies et j’ai arrêté le sport. J’ai repris quelques temps après dans une salle de sport mais sans vraiment m’y tenir. En reprenant le sport, je savais que j’avais encore un peu d’endurance en moi et que je ne partais pas à zéro mais que ça allait tout de même être difficile.

Mon premier run

Je m’étais fixée un objectif pour se premier run : faire 5 km sans m’arrêter. Pour ceux qui connaissent Bordeaux je suis partie de la Place de la Bourse jusqu’à Darwin, aller et retour. Et j’ai fait 35 minutes, sans m’arrêter. J’étais complètement essoufflée, j’ai couru doucement et j’étais rouge comme une tomate. Mais je l’ai fais et j’étais contente de moi. Après une bonne douche pour se délasser, j’ai ressenti les bienfaits de la course. Je me sentais calme et détendue, prête à me glisser dans mon lit pour passer une bonne nuit.

Par la suite, j’y suis retournée la semaine d’après où j’ai fais le même trajet. J’ai aimé le sentiment d’y retourner et me déchainer encore une fois. Je me sentais déjà mieux au bout de cette deuxième sortie. De fil en aiguille, j’ai réussi à progresser, assez rapidement puisque pour la 3ème sortie j’ai fais 7 kilomètres en 45 minutes. Aujourd’hui, je continue de courir 7 kilomètres en essayant d’y aller deux fois par semaine. Pour l’instant je ne cherche pas à gagner en temps, je cherche plutôt à être à l’aise sur cette distance qui est parfois encore difficile.

Organiser ses run

Avant toute chose, il faut se créer un « planning de course ». On le sait très bien, il y aura toujours mieux à faire que d’aller courir. Mais si on se fixe un ou deux jours dans la semaine consacrés à la course on organise ses autres activités en dehors de ces plages horaires. Pour ma part, je me suis fixée le lundi soir et le mercredi soir. J’ai tous les autres soirs de la semaine pour aller boire un verre avec mes copains ou rester tranquille chez moi. En revanche, les aléas de la météo ne se contrôle pas. Quelques gouttes de pluie ne m’empêche pas d’aller courir mais si ce n’est pas votre cas, pas de panique si mercredi il pleut, on ira courir jeudi. Le tout est de garder le nombre de jours fixés et être intransigeant avec sois-même !

débuter le sport article blogSe motiver

Là, tout est dans la tête ! On aura toutes les bonnes raisons possibles de ne pas aller courir mais il faut être intransigeant avec sois et s’obliger à y aller. Il faut avoir le dessus sur sa flemme et s’obliger à aller courir même si ce n’est que 20 minutes. Pour progresser il faudra vous surpasser et pour ça il faudra avoir beaucoup de mental pour ne pas renoncer même quand ça fait mal. Après une course je suis toujours fière de moi. Fière d’avoir terminer mon run, et de m’être surpassée. Alors on se met des coups de pieds aux fesses et on se bouge !

Si vous n’avez pas envie de courir seule comme moi, proposez à une amie, un ami ou votre copain de venir courir avec vous. Quelqu’un ayant un niveau proche du votre pour ne pas vous retrouver seule. Je vais courir avec un ami, c’est ce qui m’aide à me motiver et à me surpasser.

P.S : je me dis que l’été approche à grands pas et que la course est le meilleur moyen pour s’affiner et avoir une silhouette de rêve sur la plage. Donc même quand j’ai pas envie d’y aller, je pense à ça et j’enfile en vitesse mes baskets ! Pensez-y ;)

Rythmer ses run

Rien ne sert de vouloir courir vite dès le début. Je ne suis pas une grande runneuse, j’apprend petit à petit. Je ne cours pas vite mais j’essaie de courir longtemps. L’important est de commencer à courir doucement pour trouver son souffle et petit à petit accélérer ou faire des fractionnés. Il faut prendre son temps et ne pas avoir honte d’aller doucement au début et progresser au fur et à mesure.

Décomplexer ses performances : nous avons tous été débutants, nous avons tous craché au bout de 10 minutes nos poumons. On ne détient pas un temps record du premier coup mais à force de détermination, de motivation, d’implication et de régularité on peut y arriver. Nous avons chacun une échelle de progression différente, c’est pourquoi il ne faut pas se comparer aux autres.

débuter le sport article blogLe plaisir de courir

Au début, les premiers run ne sont pas vraiment une partie de plaisir car on a mal, on souffre. Et pourtant, après quelques entrainements ont ressent rapidement le plaisir de courir. La course me procure une énergie folle et me vide de ma journée de travail. Bon par contre, les 15-20 premières minutes sont toujours difficiles et c’est là qu’il ne faut rien lâcher. Les premières minutes sont dures car on a mal partout, on a du mal à trouver son rythme, son souffle et on se demande souvent « pourquoi, je suis allée courir ? ». Puis après, vient le plaisir et un sentiment de liberté. Et puis après plusieurs entrainements on remarque les bienfaits de la course à pied sur son corps. On voit notre silhouette s’affiner ce qui motive encore plus pour continuer de courir.

J’espère vous avoir éclairé et vous avoir donné envie de courir. Et vous, quel est votre rapport avec la course à pied ?

Vous aimerez aussi...

Pas de commentaire

Laisser un mot doux